Communiqué N° 07-10 du Conseil de l’Archevêché

Réunion du 15 décembre 2010

Le Conseil de l’Archevêché s’est réuni, le 15 décembre 2010, sous la présidence de S. Em. l’Archevêque Gabriel. Parmi les questions abordées lors de cette session :

1.Assemblée pastorale. Une Assemblée pastorale aura lieu au printemps 2011, après Pâques. La date exacte et le thème en seront fixés ultérieurement.

2. Pèlerinage en Terre Sainte. Mgr Gabriel a émis le souhait de voir rénovés les pèlerinages diocésains en Terre Sainte, tels qu’ils étaient organisés, dans les années 1950-1990, sous la conduite d’abord de l’évêque Méthode de Campanie, puis de l’évêque Romain de Keramon, de bienheureuse mémoire. Un projet est en cours d’élaboration, sous la responsabilité du père Yannick Provost. Ce pèlerinage qui partira de Paris devrait avoir lieu du 21 au 31 octobre 2011 et comporter des visites auprès de la hiérarchie du Patriarcat de Jérusalem ainsi que étapes dans les principaux lieux saints et monastères orthodoxes en Palestine (Jérusalem et ses environs, Bethléem, Nazareth et la Galilée, Mont Thabor, monastères de Saint-Sabbas, Eléon, Gethsémani...).

3. Projet de modification des statuts diocésains. Mgr Gabriel a soulevé devant le Conseil la nécessité pour lui d’avoir des évêques auxiliaires. Les statuts diocésains, dans leur rédaction actuelle, prévoient une procédure complexe et mal adaptée qui ne correspond ni à la pratique suivie autrefois dans l’Archevêché ni aux normes habituelles du Patriarcat Œcuménique, a-t-il souligné. Aussi a-t-il invité le Conseil à préparer un projet de modification des modalités de désignation des évêques auxiliaires dans les statuts diocésains afin de le soumettre ensuite à l’approbation d’une prochaine Assemblée Générale de l’Archevêché.

4. Paroisse Saint-Nicolas à Rome. Un nombre important de paroissiens de la paroisse russe Saint-Nicolas-le-Thaumaturge, à Rome, qui avait quitté l’Archevêché en octobre 2000 pour rejoindre la juridiction du Patriarcat de Moscou, sans la bénédiction de l’Archevêque Serge d’Eucarpie, ont réintégré, avec leur clergé, la juridiction de l’Archevêché, en 2009 (lire communiqués du CA 03-09 et 06-09). Se pose la question de l’église et des autres locaux de la paroisse Saint-Nicolas qui appartenaient à l’association paroissiale selon la législation italienne. Il est apparu qu’en octobre 2000, lors du passage de la paroisse au Patriarcat de Moscou, les statuts de l’association n’ont pas été respectés. La reconnaissance par l’administration civile italienne de des changements dans les statuts n’a eu lieu qu’en 2006. Ni en octobre 2000 ni en 2006, l’archevêque dont relevait canoniquement avant octobre 2000 cette paroisse, le défunt archevêque Serge, puis son successeur, l’archevêque Gabriel, n’ont donné leur accord à ces changements, ce qui était pourtant explicitement exigé par les statuts antérieurs, avant tout changement.

Dans ces conditions, il y a de fortes présomptions pour que, du point de vue juridique, l’acte de modification des statuts en octobre 2000, tout comme la reconnaissance du changement de statuts en 2006 par l’administration italienne, soient considérés comme nuls. D’autant plus que toute la correspondance conservée à l’Administration diocésaine entre l’Archevêque Serge et le recteur de la paroisse à l’époque ainsi qu’entre l’Archevêque Serge et les plus hauts responsables du Patriarcat de Moscou indique que Mgr Serge était opposé au changement de juridiction tel qu’il s’est produit et n’a en aucune façon béni ou encouragé les responsables paroissiaux à s’engager dans cette voie, ce dont il s’est publiquement expliqué dans son rapport moral devant l’Assemblée Générale de l’Archevêché en février 2001 (cf. compte rendu présenté par le défunt Archevêque Serge devant l’Assemblée générale de l’Archevêché, le 1er mai 2001, in Messager Ecclésial, n° 14, janvier 2002, pp. 7-8).

En conséquence, le Conseil de l’Archevêché soutient la décision des membres de la paroisse Saint-Nicolas-le-Thaumaturge, à Rome, d’engager les procédures nécessaires devant les autorités administratives et judiciaires afin de se voir rétablis dans leur bon droit.

5. Clergé
- Le diacre Alexis Meistermann a été ordonné prêtre par Mgr Gabriel, le 29e Dimanche après la Pentecôte, 12 décembre 2010, lors de la Divine Liturgie célébrée en l’église de la Sainte-Trinité, à Paris. Il est nommé prêtre titulaire à l’église de la Résurrection, à Belfort.
- Le père Pascal Otabela Ngono a été affecté comme prêtre desservant la paroisse Saint-Martin-le-Miséricordieux, à Tours.
- L’archiprêtre Vladislav Trembovelsky est confirmé, à compter du 16 décembre, dans ses fonctions de recteur de la paroisse Saint-Serge-de-Radonège, à Paris.

6. SDO. Le Conseil de l’archevêché a pris connaissance du rapport d’activité du Service diocésain orthodoxe (SDO) qui assure la fourniture des paroisses de l’archevêché en objets de culte, vêtements, liturgiques et cierges. Ce rapport atteste d’une baisse du chiffre d’affaire pour l’année 2010. M. Oleg Lavroff, gérant de SDO, a transmis son inquiétude quant à l’avenir de SDO. Force est de constater que, pour différentes raisons, plusieurs paroisses ont abandonné SDO pour se tourner vers d’autres fournisseurs ce qui contribue, en partie, à ce déséquilibre des comptes. Le Conseil propose d’engager une réflexion avec le gérant de SDO pour remédier à cette situation.

7. Entraide humanitaire diocésaine pour les paroisses en Russie. Le service d’Entraide humanitaire diocésaine qui rassemble des fonds pour soutenir des paroisses et familles en Russie dans le besoin a dû revoir sa structure juridique afin de se mettre en conformité avec la législation française. Il prend la forme d’une structure associative qui continuera toutefois à fonctionner comme auparavant et avec les mêmes objectifs.

Retour haut de page
SPIP