Pèlerinage en Terre Sainte

(JPEG)Le pèlerinage diocésain en Terre Sainte qui se déroule avec la bénédiction de l’archevêque Job a débuté le 20 octobre. Il est placé sous la conduite du Père Yannick Provost, et constitué d’un groupe de 34 pèlerins issus de diverses paroisses de notre archevêché.

(JPEG)Le premier jour a été consacré à la visite de l’église de l’Annonciation à Nazareth. Notre pèlerinage a ainsi été place sous la protection de la Mère de Dieu. Nous avons aussi découvert la synagogue où le Christ a lu le passage d’Isaïe marquant le début de sa vie publique. Lors de chaque visite, nous avons lu le passage de l’Evangile correspondant.

Le mardi 21 octobre, notre groupe a eu la grande grâce de pouvoir célébrer la Divine Liturgie dans l’église de l’Annonciation à Nazareth. Nous nous sommes souvenu de l’Archevêque Gabriel qui aimait ce lieu et y avait célébré avec le patriarche Théophile en 2011. Nous avons commémoré sa mémoire lors de la liturgie. Nous avons ensuite découvert les lieux autour du lac de Tibériade (Cana, Magdala, Capharnaüm...) et lu ensemble les nombreux passages de l’Evangile concernant la vie du Christ en Galilée au bord du lac, et ce fut un des moments forts de la journée.

(JPEG)Le mercredi 22, nous traverse la Samarie, en nous arrêtant au monastère de sainte Photine, marquant le lieu de la rencontre du Christ avec la Samaritaine. C’est aussi dans ce monastère que l’unique moine, le Père Philoumenos fut sauvagement assassiné en novembre 1979. Son corps incorrompu a été retrouvé dix ans plus tard, et les nombreux miracles qu’il a accomplis, favorisant la construction d’une grande et belle église, ont amené l’Eglise de Jérusalem à le canoniser en 2009.

Le jeudi 23 très tôt le matin, nous avons célébré la Liturgie dans la grotte de la Nativité à Bethleem, avec une quinzaine de prêtres et plusieurs centaines de pèlerins venus de Russie et d’Ukraine.

Ensuite, nous avons été reçus par le Patriarche de Jérusalem Sa Béatitude Théophile III qui nous a adressé quelques mots de bienvenue, et nous a encouragé à vivre notre foi orthodoxe malgré les difficultés qui peuvent parfois conduire au martyre. Il a également indiqué qu’il nous fallait profiter de notre passage en Terre Sainte pour nous fortifier dans la foi en participant autant que possible aux Liturgies et en communiant, souhaitant que notre pèlerinage soit comme un « cinquième Evangile » qui nous fortifie dans notre vie de chrétiens.

Ensuite, nous avons visité la Laure de saint Sabbas le Sanctifié dans le désert de Judée. Nous avons ainsi pu prier tous les saints qui ont sanctifié ce monastère, en particulier saint Jean Damascène, saint André de Crète...

Retour haut de page
SPIP