Concélébration des évêques orthodoxes d’Italie à Venise

(JPEG)Le jeudi 23 avril 2015, les évêques membres de l’Assemblée des évêques orthodoxes d’Italie ont concélébré la Divine Liturgie avec leur clergé à l’occasion de la fête patronale de l’église Saint-Georges-des-Grecs à Venise, siège de la Métropole grecque orthodoxe d’Italie et de Malte, en présence d’une centaine de fidèles.

(JPEG)Etaient présents : Son Eminence le Métropolite Gennade d’Italie et de Malte (Patriarcat œcuménique), Son Excellence l’évêque André du diocèse d’Autriche, de Suisse et d’Italie (Eglise de Serbie), Son Excellence l’évêque Silouane du diocèse d’Italie (Eglise de Roumanie) et Son Eminence l’Archevêque Job de Telmessos. L’Archimandrite Antoine (Sevriuk) représentait Son Eminence l’Archevêque Marc d’Egorevsk, responsable du diocèse d’Italie de l’Eglise de Russie. Son Eminence le Métropolite Antoine d’Europe occidentale (Eglise de Bulgarie) a été malheureusement empêché.

A l’issue de la Divine Liturgie, les évêques ont publié le message suivant adressé à leurs fidèles :

"Au nom de la Sainte Trinité, Père, Fils et Saint Esprit,

(JPEG)Nous, les évêques de la Conférence Episcopale Orthodoxe d’Italie et Malte, à l’occasion de la joyeuse fête pascale de Saint George Grand-Martyr et Tropéophore, Patron du Saint Archidiocèse d’Italie et Malte du Patriarcat Œcuménique, nous avons fraternellement décidé d’adresser à nos pieux fils spirituels de l’Église Orthodoxe en Italie et à Malte des mots d’amour, de paix, d’espérance, des mots d’illumination, de consolation et de renforcement sur le difficile chemin de la vie, grand don du Dieu Très-Bon à l’humanité, pour laquelle notre Sauveur Christ est né, a été crucifié, a été enterré et est ressuscité.

Nous invitons le pieux peuple Orthodoxe de Dieu à la glorification du Nom du Dieu Très- Haut et à la prière pour notre Très-Sainte Église Mère, pour son unité et pour le salut de tous nos frères Orthodoxes. Prions pour la création de Dieu, les pauvres, qui ont besoin de protection, pour les malades et le prisonniers, pour les personnes âgées, pour les enfants et les jeunes, qui constituent le futur de la société et de notre Église, ainsi que, par un seul cœur et une seule bouche, nous glorifions et louons le Nom du Père, du Fils et du Saint- Esprit. Prions pour les gouverneurs de nos États, afin qu’il travaillent pour la paix, la solidarité et la bonne cohabitation des peuples sur la Terre, et qu’ils soient bienveillants envers l’Église et son peuple.

À cause de notre position très délicate d’Évêques et de notre service ecclésiastique à l’égard de nos frères Orthodoxes dans ce Pays, nous avons le strict devoir de montrer à tous que l’unité Panorthodoxe est un fait incontestable et que nous avons allumé la lumière de la Résurrection, qui est la lumière de l’Orthodoxie, la lumière du Christ : « Lumière le Père, lumière le Logos, lumière aussi le Saint-Esprit », nous chanterons nous pendant le grand et splendide jour de Pentecôte.

Nous, les Églises Orthodoxe Locales, nous sommes « Une seule Famille », unie par le Corps et le Sang de notre Sauveur Christ. Dans le monde on a besoin, sans doute, que sa couronne, c’est-à-dire l’ « Unité Panorthodoxe », resplendisse. Elle a une force spirituelle et morale insurmontable, grâce à son authentique enseignement, qui est celui du Christ et de ses successeurs, des Apôtres, de nos Pères et des mêmes Saints Synodes.

Il est normal qu’une famille rencontre des difficultés, des obstacles, des problèmes, des désillusions, des préoccupations, des craintes, mais aussi le fanatisme de personnes, ou en général, quelque chose de négatif, qui se développe aussi à l’intérieur des familles. Ces éléments négatifs ne doivent pas cependant détruire l’Unité Panorthodoxe, qui constitue l’élément principal de nos Églises Orthodoxes Locales, qui est lumière et vérité, qui régénère en faisant reposer, unie et sauve et chacun.

Pendant le jour splendide et béni du Saint Grand-Martyr et Tropéophore Georges, noble et vaillant martyre de notre foi immaculée, « orné de la couronne de victoire » et qui « repousse les rang des démons » (d’après les Grands Vêpres du Saint), nous, les Évêques de la Conférence Episcopale Orthodoxe d’Italie et Malte, nous avons concélébré dans l’antique et magnifique Cathédrale de Saint-Georges des Grecs à Venise, à l’occasion de cet événement historique et nous attestons au peuple Orthodoxe de Dieu que les Églises Orthodoxes Locales constituent « une même et unique Église Orthodoxe », qui sert l’homme et qui a comme son but principal le salut de l’homme.

Nous, le clergé et le peuple Orthodoxe de Dieu en Italie et à Malte, tous ensembles, nous pouvons être un modèle d’amour, de paix, d’espérance et d’unité, pas seulement entre nous, mais aussi pour l’humanité, en offrant la lumière de l’Orthodoxie à chacun homme de bonne volonté et de bonne intention, pour l’intérêt spirituel, moral et social de la société et du monde.

La Catéchèse Orthodoxe appartient au saint Clergé, qui fera connaitre au troupeau l’Écriture Sainte et la Tradition, ainsi que la puissance de la Prière. Il fera connaitre au peuple de Dieu l’importante nécessité de la communion aux Saints Mystères, la quête de salut et la vie éternelle. Il le renforcera avec amour et rectitude la foi envers Dieu, Lequel ne l’abandonnera jamais, l’aime et, en outre, est venu sur la Terre pour l’élever aux cieux. Il est correct et juste que le prêtre acquière la confiance de l’homme qu’il sert, que celui-ci le croie car il est son guide, son aide spirituelle. Pour cela il faut que le saint Clergé acquière cette expérience, car le peuple de Dieu est sa force, sa couronne.

Il n’y a pas, très-chers frères, le moindre doute que le plus grand bénéfice que Dieu a fait à l’homme est qu’ « il a donné son propre fils unique » pour son salut. Devant ce sacrifice si grand, la plus grande ingratitude de l’homme envers Dieu est la crucifixion et la mort de Celui que Dieu le Père avait envoyé afin qu’il sauvât le monde. La mort comme martyr de Saint Georges le Tropéophore l’atteste. Toutefois le Grand-Martyr Georges et l’Église sont « en tout cela les grands vainqueurs » (Rom. 8,37). Dans les persécutions, la méchanceté, et en général dans l’ingratitude, les martyrs répondent : « Qui nous séparera de l’amour du Christ ? la tribulation, l’angoisse, la persécution, la faim, la nudité, les périls, le glaive ? selon le mot de l’Écriture : À cause de toi, l’on nous met à mort tout le long du jour ; nous avons passé pour de brebis d’abattoir » (Rom. 8,35-36). Le Saint nous a démontré qu’il faut être fils de la Résurrection et que avec cette puissance de Résurrection (Phil. 3,10), avec la puissance du « Christ qui nous aime » (Rom 8,35-36), il a vécu pour la résurrection, ne se « mêlant » (Rom. 12,2) pas au monde.

Le Saint Patron du Saint Archidiocèse d’Italie et Malte, mes fils bien-aimés, Georges Grand-Martyr et Tropéophore, a affronté l’épreuve avec la foi et l’esprit de la Résurrection. Fidèle jusqu’à la mort, il a reçu la couronne de la vie (Ap. 2,10).

« Jour de la Résurrection ! Réjouissons-nous, peuples ! » : ainsi chante le grand hymnographe de la Résurrection, Jean le Damascène.

Nous savons, frères bénis, que les jours de la création du monde, les jours de l’Économie de l’Incarnation, le jour de Bethléem, le jour du Jourdain, celui du Thabor, le jour du Golgotha, ont étés accomplis par le Seigneur pour notre salut. Nous devons noter ici que tous les événements bouleversants de l’Économie du Seigneur n’auraient aucune signification ni importance si ne suivait pas le jour de la Résurrection : « Mais si le Christ n’est pas ressuscité, vide alors est notre message, vide aussi votre foi » (I Cor. 15 : 14). C’est une vérité claire que Christ a été « livré pour nos fautes et est ressuscité pour notre justification » (Rom 4,25). La Résurrection du Seigneur est la garantie de la justification et de la rédemption par son sacrifice.

Le jour du Saint Grand-Martyr Georges le Tropéophore est une fête de Printemps qui coïncide avec la période de Pâque, donc réjouissons-nous et exultons : « Le Christ est ressuscité d’entre les morts, prémices de ceux qui se sont endormis » (I Cor. 15,20). C’est le message sublime que nous offre le jour de Saint Georges Grand-Martyr, Patron du Saint Archidiocèse d’Italie et Malte de notre Patriarcat Œcuménique. Il offre un bouquet de fleurs très beaux et bigarrés, qui sont nécessaires pour le vrai progrès et le vrai développement de la vie spirituelle, morale et sociale de l’homme.

La foi, l’amour, l’espérance, l’unité, la dévotion, le sacrifice sont les fleurs parfumés de ce jour pascal, ils sont les messages perpétuels que généreusement notre Église Orthodoxe offre à ses membres Orthodoxes et, en général, à tous les hommes.

À l’occasion joyeuse de ce jour splendide et pascal et de la fête du Saint Archidiocèse d’Italie et Malte du Patriarcat Œcuménique, du Saint Grand-Martyr Georges le Tropéophore, nous, les Évêques de la Conférence Episcopale Orthodoxe d’Italie et Malte, saluons tous nos frères Orthodoxes, présentons nos vœux et prions sans cesse pour eux.

Nous saluons tous nos collaborateurs, Clercs et laïcs, et nous leur présentons nos vœux, en priant pour notre unité.

Nous saluons aussi tous les représentants des Églises et Confessions chrétiennes, et des Religions, ainsi que chaque homme de bonne volonté et de bonne intention, car ils ont tous dans leur pensée et dans leur conscience la paix et la cohabitation des peuples.

Nous adressons des salutations d’amour et de paix au Patriarche de Venise Francesco Moraglia et au Révérend Clergé de la Curie et de la Juridiction Patriarcale. Nous présentons nos salutations à eux et à toute l’Église catholique romaine.

Nous adressons des salutations pascales d’amour et de paix au Commissaire Extraordinaire de la Mairie de Venise, Monsieur le docteur Vittorio Zappalorto, et à ses collaborateurs, ainsi qu’à toutes les autorités politiques, juridiques et militaires.

Également nous adressons des salutations pascales au Consul de Grèce, le Monsieur docteur Symeon Linardakis, à l’Illustre directeur de l’Institut d’Études Byzantins et Post-Byzantins, Monsieur le professeur Giorgios Ploumidis, et au Président de l’historique Communauté des Grecs Orthodoxes de Venise, Madame le professeur Konstantina Mbalafouti.

En vivant aujourd’hui dans des circonstances et conditions difficiles, avec mésaventures et persécutions, avec batailles et oppositions, avec antagonismes et assassinats, avec la guerre et la mort d’âmes et de corps innocents, pour lesquels Christ est devenu Homme-Dieu et il est ressuscité, que les messages de ce merveilleux jour de fête de notre Très-Sainte Mère, l’Église Orthodoxe, soient notre protection éternelle, notre authentique soutien, notre juste refuge, notre forte protection et salut de tout mal et toute méchanceté, et surtout qu’ils soient la protection pour nos âmes de la dangereuse indifférence et de la mortelle sécularisation qui empêchent notre substantielle union avec notre Seigneur le Christ.

Nous vous embrassons tous avec l’exclamation de Pâque : « Christ est ressuscité ! » et nous souhaitons à vous tous santé, joie pascale, et que notre Sauveur Jésus Christ vous accorde accorde ce qui est nécessaire au salut.

« Christ est ressuscité ! »

« Il est vraiment ressuscité ! »

Venise, le 23 avril 2015

+ Métropolite Gennade d’Italie et Malte (Patriarcat Œcuménique)

+ Archevêque Marc d’Egorevsk (Eglise de Russie)

+ Évêque André (Eglise de Serbie)

+ Évêque Silouane (Eglise de Roumanie)

+ Métropolite Antoine (Eglise de Boulgarie)

+ Archevêque Job de Telmessos (Patriarcat œcuménique)"

(JPEG)A suivi un concert de chants et de danses d’une chorale venue de Drama (Grèce) pour l’occasion et qui a assuré les chants de la Divine Liturgie, ainsi qu’un repas fraternel pour toutes les personnes présentes. L’Archevêque Job était accompagné de l’Archiprêtre Serge Mainoldi, Doyen de nos paroisses d’Italie.

Retour haut de page
SPIP