Pannychide en mémoire d’Elisabeth Behr-Sigel

(JPEG)

Elisabeth Behr-Sigel

1907-2005

Il y a 10 ans, le 26 novembre 2005, Elisabeth Behr-Sigel retournait à Dieu. Née en 1907, luthérienne d’origine, convertie à l’Orthodoxie en 1932, elle fut l’un des premiers témoins de l’enracinement orthodoxe en France en ayant côtoyé très tôt le milieu des émigrés russes ayant fui la révolution bolchévique.

Tour à tour fille spirituelle du Père Lev Gillet, enseignante à l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint Serge et à l’Institut Catholique de Paris, elle fut aussi la marguillière de la Paroisse de la Sainte Trinité à Paris.

Profondément engagée dans le dialogue œcuménique et sensibilisée au rôle de la femme dans l’Eglise, elle est l’auteur nombreux ouvrages. Le lieu du cœur, Prière et sainteté dans l’Eglise russe, Discerner les signes des temps , Un moine de l’Eglise d’Orient (éditions du Cerf).

Une riche biographie lui a été consacrée par Olga Lossky en 2007 : Vers le jour sans déclin, une vie d’Elisabeth Behr-Sigel (éditions du Cerf).

Hiéromoine Elisée

Voici le lien da la page d’Elisabeth Behr-Sigel

Retour haut de page
SPIP