Lettre pastorale de l’Archevêque Jean du 2 octobre 2019

Chers Pères, Frères et Sœurs bien aimés,

(JPEG) Je vous écris aujourd’hui pour vous dire qu’à l’issue d’une assemblée pastorale réunie le 28 septembre dernier, qui fut priante et inspirée, j’ai signé, avec le soutien des deux tiers du clergé de notre Archevêché, la demande officielle de rattachement au Patriarcat de Moscou dans les termes qui avaient été négociés par la commission mixte et arrêtés cet été.

Une étape importante a désormais été franchie par notre Archevêché, et il appartient maintenant au Saint-Synode du Patriarcat de Moscou d’en valider à son tour les termes. Je me réjouis de ce que, à ce jour, près de 60 paroisses ont clairement exprimé leur vœu pastoral de prendre part au rattachement de notre Archevêché au Patriarcat de Moscou. Mes pensées vont à la douzaine de paroisses qui ont décidé ou sont sur le point de vouloir rejoindre la métropole grecque de France, et à celles qui rejoignent la métropole d’Angleterre. J’espère que nous saurons les convaincre dans un avenir proche de reconsidérer leur position, une fois que les querelles et les douleurs qui ont été notre lot hélas quotidien se seront apaisées. Ma vive espérance reste et demeure que nous puissions mettre en œuvre un chemin d’unité complète pour notre Archevêché.

Pour ce faire, nous devons nous remettre au travail. Il y a beaucoup à faire.

J’ai convoqué le Conseil de l’Archevêché pour le 21 octobre afin que celui-ci examine la décision du Saint-Synode du Patriarcat de Moscou que nous attendons pour le 8 octobre prochain, et qu’il commence la préparation de la prochaine Assemblée Générale Ordinaire de notre Archevêché. La précédente Assemblée Générale Ordinaire ayant eu lieu il y a trois ans, une nouvelle Assemblée Générale Ordinaire doit être convoquée dans les prochains mois. Cette assemblée sera importante car elle doit nous permettre de mettre en œuvre immédiatement une avancée majeure par rapport à notre situation récente, qui est que nous allons enfin pouvoir doter notre Archevêché d’un Conseil épiscopal, et donc d’élire deux évêques auxiliaires. Cette élection avait été bloquée depuis des années par le Patriarcat de Constantinople, et ceci a conduit, je le crois, à des dysfonctionnements importants : un tel Conseil épiscopal nous a cruellement manqué ces derniers mois, je dirais même ces dernières années.

Je vais proposer au Conseil de l’Archevêché d’engager ce chantier sans tarder, et le faire selon les termes de l’accord qui a été trouvé avec le Patriarcat de Moscou, notamment en ce qui concerne la procédure d’élection des évêques. Je souhaiterais également que les paroisses soient conciliairement consultées pour nous permettre de constituer la liste des candidats.

Il faudra aussi préparer le renouvellement de l’Assemblée, de ses délégués, et du Conseil de l’Archevêché, pour que nous soyons enfin à même de traiter les nombreux dossiers que nous avons eu bien du mal à faire avancer ces dernières semaines et mois.

Tous ces éléments vont certainement devoir nous conduire à reporter de quelques semaines la date de l’Assemblée Générale Ordinaire, initialement prévue en décembre, mais je suis déterminé à convoquer cette assemblée aussi rapidement que possible car nous devons avancer, et le pouvons désormais.

C’est dans cet état d’esprit que j’invite chacun d’entre nous à poursuivre nos efforts.

"Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu le Père et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous".

† JEAN, Archevêque dirigeant de l’Union Directrice Diocésaine

des Associations orthodoxes russes en Europe Occidentale

Paris, le 2 octobre 2019

Retour haut de page
SPIP