CONFERENCE INTERCONCILAIRE DES 29 ET 30 JANVIER 2020 à MOSCOU

Il s’agit d’une institution clérico-laïque initiée par le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie il y a une dizaine d’années qui regroupe diverses commissions de travail portant sur les questions les plus importantes, internes et externes de la vie de l’Eglise : théologie, liturgie, pastorale, mission, droit canon, formation des prêtres, église et la société, église et Etat. (Les RP Jean Gueit et Nicolas Cernokrak ont été intégrés respectivement dans les commissions liturgique et théologique.) Elles ont pour tâche d’élaborer des résolutions appelées à être adoptées par les synodes épiscopaux ou les conciles locaux. Ces résolutions sont préalablement examinées et amendées par l’assemblée plénière de la conférence conciliaire.

Ainsi lors de cette assemblée des 29-30 janvier qui comptait 204 participants (évêques, pretres, diacres, moines et moniales, laïcs -hommes et femmes) et qui était placée sous la présidence effective du Patriarche, devaient être examinés les projets de résolution concernant le « Règlement sur les sanctions canoniques et les mesures disciplinaires à l’encontre des serviteurs du culte » ainsi que celui consacré à « l’activité professionnelle laïque des serviteurs du culte ». En raison de la densité du texte et du nombre d’amendements proposés, l’assemblée plénière n’a pu adopter définitivement le projet lors de cette session.

Il convient de noter à cet égard qu’Il n’y avait aucune limitation ni du nombre ni du temps ni du contenu des interventions. Les amendements proposés étaient immédiatement transcrits sur grand écran et pouvaient faire l’objet de débats dont certains ont pu durer près d’une demi-heure pour un article dans le but d’obtenir le meilleur consensus « conciliaire ». La version définitive proposée était soumise au vote à main levée. L’adoption s’effectuait à l’unanimité ou à la majorité.

Le deuxième rapport sur « l’activité professionnelle laïque des serviteurs du culte » n’a donc pas pu être entendu. De ce fait une assemblée plénière devrait être réunie à une date rapprochée pour parachever le premier document sur les règlements disciplinaires et examiner le second rapport prévu.

P. Jean GUEIT

(JPEG)
(JPEG)

Photoalbum

Retour haut de page
SPIP