Présentation des Mélanges à la mémoire de Mgr Georges (Wagner)

Le 29 juin dernier, dans les locaux de l’Institut Saint-Serge, dans le cadre de la 53e Semaine d’Études liturgiques ont été présentés les Mélanges liturgiques offerts à la mémoire de l’archevêque Georges Wagner, décédé en 1993. Ils viennent d’être publiés aux Presses de l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge à Paris sous le titre Θυσία αινέσεως [Sacrifice de louange].

L’expression "Sacrifice de louange" (Ps 49) est citée dans l’épître aux Hébreux (13,15), où elle s’inscrit dans un contexte plus large que le cadre strictement cultuel. La même expression est employée dans la forme actuelle du dialogue introductif des anaphores eucharistiques byzantines, où elle éclaire le sens que l’on peut donner à toute la célébration. Le parcours scientifique de l’archevêque Georges Wagner, liturgiste de renom, a comporté une dimension sacrificielle, étant resté très discret et effacé. Les contributions de 21 amis, collègues ou admirateurs recueillies dans le présent volume de 440 pages veulent exprimer une reconnaissance, ou louange à dimension eucharistique, à la mémoire du célébrant aussi bien que du chercheur à l’occasion du dixième anniversaire de sa naissance aux cieux.

Après une brève introduction par les co-éditeurs du volume, le Père Job Getcha et André Lossky, ayant relaté la genèse de cette publication voulant marquer le 10e anniversaire du décès de l’évêque érudit et l’importance de son œuvre scientifique, plusieurs personnes ont évoqué des souvenirs personnels. Le métropolite Constantin de Derkon, venu spécialement d’Istanbul, a souligné la sainteté et l’érudition de celui qui fut pour lui un ami fidèle sur lequel on pouvait toujours compter. L’archevêque Gabriel de Comane, a rendu hommage à celui qui l’avait profondément marqué et formé en rappelant l’attachement de celui-ci à la Grande Église de Constantinople. Le Père Boris Bobrinskoy a témoigné de l’importance accordée par Mgr Georges à la communion eucharistique. Le Père Nicolas Ozoline a souligné le profond attachement et l’amour de ce-dernier pour l’Institut Saint-Serge où il fut à la fois professeur et recteur. Le Père Nicolas Cernokrak a rappelé combien l’archevêque Georges fut marqué par la pensée théologique du Père Nicolas Afanassieff et de l’évêque Cassien. Enfin, le Père Athanase Renoux (de l’Abbaye d’En-Calcat) a témoigné de l’intérêt que portait l’archevêque Georges aux études de la liturgie arménienne.

Le volume de mélanges est en vente au prix de 35 € à la Librairie Saint-Serge(01 42 01 19 13).

Retour haut de page
SPIP