Décès d’Elisabeth Behr-Sigel

Elisabeth Behr-Sigel

(JPEG) Elisabeth Behr-Sigel, théologienne orthodoxe, et membre de la paroisse de la Sainte Trinité (crypte rue Daru), s’est endormie dans la paix du Seigneur dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 novembre (2005).

Le site de la paroisse de la Sainte Trinité a consacré une page spécifique à différents témoignages qui lui ont été rendu, notamment d’Olivier Clément, Nicolas et Véronique Lossky. L’adresse de cette page est www.crypte.net/elisabeth.html.

Olga Lossky rédige actuellement une bibliographie d’Élisabeth Berh-Sigel, et a accordé un entretien sur Elisabeth à la rédaction du site orthodoxie.com. L’article en question est disponible à l’adresse suivante : www.orthodoxie.com/2005/12/_rendre_notre_v.html

L’office des funérailles (précédé de la divine liturgie) a eu lieu le mercredi matin 29 novembre à 9h00 à la crypte, suivi de l’inhumation au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-bois. En voici le compte-rendu (extrait du site de la paroisse de la Sainte Trinité)

La liturgie et l’office des funérailles ont eu lieu à la Crypte le mercredi 30 novembre, concélébrées notamment par Mgr Gabriel, Père Boris Bobrinskoy, recteur de la paroisse, Père Alexis Struve, vice-recteur, Père Michel Evdokimov, Père René Dorenlot, et Père André Fortounatto, en présence de fidèles nombreux, émus et fervents.

Dans son homélie, Mgr Gabriel a rappelé le rôle très important de la théologienne, issue du protestantisme, dans la formation de l’orthodoxie française au XXe siècle, et dans la réaffirmation de la dignité de la femme dans l’Église. Père Boris, de son côté, a également rappelé la qualité de son œuvre, marquée par la spiritualité russe et son activité inlassable, y compris dans le cadre de la paroisse de la Crypte où chacun la connaissait et l’aimait, et dont elle fut pendant plusieurs années la marguillière - présidente laïque. Un car emmena tous ceux qui purent accompagner fidèlement Élisabeth jusqu’à sa dernière demeure. Élisabeth a été inhumée à Sainte-Geneviève-des-Bois.

Voir la note du SOP

Courte Biographie

Née en 1907, baptisée dans la confession protestante, elle fût pasteure au sein de l’Église réformée pendant une année. Elle rencontra lors de ses études de théologies des émigrés russes qui devinrent également ses amis, comme le père Serge Boulgakov, le métropolite Euloge, le père Lev (Gillet) (dont elle a écrit une biographie), mère Marie (Skobtsov), Wladimir Lossky ou Paul Evdokimov. Touchée par la vision de l’Église (orthodoxe) par une unité dans la communion, « une communauté d’hommes et de femmes unis dans la joie et la paix de la Sainte Trinité », elle rejoignit alors l’Orthodoxie.

Ses réflexions théologiques portent notamment sur la place de la femme dans l’Église. lle fut membre fondatrice de la première paroisse orthodoxe francophone (1928). Professeur de philosophie, elle enseigna ensuite à l’Institut Saint-Serge à Paris et à l’Institut catholique de Paris. Théologienne engagée, elle est auteur de plusieurs livres, notamment aux éditions du Cerf, dont Lev Gillet, « un moine de l’Église d’Orient » ; et aux éditions Bellefontaine, principalement Prières et sainteté dans l’Eglise russe, ainsi que de nombreux articles dans la revue Contacts entre autres.

Sur l’Internet, plusieurs de ses textes, et des entretiens, sont en ligne :
- Mon itinéraire ;
- La crise et le dénouement : l’itinéraire du père Lev Gillet vers l’Eglise orthodoxe ;
- La prière de Jésus : le mystère de la spiritualité orthodoxe ;
- Le chemin spirituel de saint Séraphim ;
- Pour le 20e anniversaire de la mort de Mère Marie Skobstov ;
- L’ami de Mère Marie & Mère Marie et le père Lev Gillet ;
- Mère Marie ;
- Entretien avec Elisabeth Behr-Sigel sur Mère Marie (La Croix) à l’occasion de sa canonisation ;
- Marie et les orthodoxes - entretien (La Croix) ;
- Les femmes prêtres vues par des orthodoxes (entretien).

Source de la biographie : nouvelles des sites orthodoxie.com et de stnina.org


Bibliographie partielle :
- Prière et Sainteté dans l’Église russe, Cerf 1950, Abbaye de Bellefontaine 1997.
- Alexandre Boukharev. Un théologien de l’Église orthodoxe russe en dialogue avec le monde moderne, Beauchesne 1977.
- Le Ministère de la femme dans l’Église, avec Antoine Bloom, Cerf 1987.
- Le lieu du coeur, Cerf 1989 & 2004.
- Lev Gillet, « un moine de l’Église d’Orient », Cerf 1993 & 2005.
- L’Ordination de femmes dans l’Église orthodoxe, avec Mgr Kallistos (Ware), Cerf 1998.
- Discerner les signes du temps, Cerf 2002.

Le lieu du coeur, JPEG - 15.2 ko - * - Lev Gillet, « un moins de l'Église d'Orient », JPEG - 18.3 ko - * - L'ordination des femmes dans l'Église orthodoxe, JPEG - 13.1 ko - * - Discerner les signes du temps, JPEG - 14.7 ko

Retour haut de page
SPIP