Communiqué de l’AEOF du 26 juillet

Paris le 26 juillet 2007 - Rencontre du président de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France avec la ministre de l’intérieur, Mme Michèle Alliot-Marie.

Le président de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France, le métropolite Emmanuel a été reçu ce jour par la ministre de l’intérieur, dans le cadre des consultations qu’effectue Mme Michèle Alliot-Marie avec les responsables des religions en France au sujet du rapport de la Commission Machelon.

Les questions liées à la loi 1905 ont été au centre de l’entretien. Le métropolite Emmanuel a affirmé l’attachement des orthodoxes de France à ce corpus législatif garantissant et organisant la liberté de l’exercice du culte en France. Il a fait part à Mme la ministre de l’expérience des orthodoxes au titre du droit des cultes en France en précisant, à cet égard, que les orthodoxes seraient favorables à un travail d’adaptation de la loi 1905 qui ferait évoluer, dans le respect des grands équilibres de cette loi, certaines de ses dispositions pour tenir compte de la pratique et des besoins des cultes en France.

S’agissant plus généralement des relations des cultes et de l’État, le métropolite Emmanuel s’est prononcé en faveur d’une coopération plus accrue et étroite des religions avec les pouvoirs publics, eu égard le rôle positif et constructif des religions au cœur du monde et de la société. Il a plaidé ainsi en faveur d’une laïcité « ouverte » et « positive » précisant que la laïcité ne devrait pas signifier un retrait de la religion de la sphère publique et son cantonnement à la sphère privée mais la coopération dans un cadre républicain de respect mutuel.

Cette rencontre avec Mme Alliot-Marie a été également une occasion d’évoquer la présence et l’organisation de l’Église orthodoxe en France.

Retour haut de page
SPIP