Visite de Monseigneur Gabriel à Poitiers

Les samedi 12 et dimanche 13 janvier, Son Eminence Monseigneur Gabriel s’est rendu à la paroisse La Trinité-Saint-Hilaire à Poitiers, à l’occasion de la fête paroissiale, accompagné de son premier acolyte Jean de Tiesenhausen.

JPEG - 264.1 ko
Tonsure
Monseigneur Gabriel tonsure Jean-Claude Vittot pour son ordination au lectorat.

Le samedi, Monseigneur l’Archevêque a présidé la célébration des Vigiles. À la fin de l’office, Monseigneur Gabriel a félicité l’ensemble de la paroisse pour la mise en place depuis quelques années de l’édifice, rappelant à cette occasion les paroles d’un vieux prêtre d’une cathédrale qui, ayant consacré toute sa vie à l’édification du lieu tant sur le plan matériel que spirituel, disait, peu avant sa mort : « Seigneur, j’ai essayé de consacrer ma vie à rendre la plus belle possible ta demeure terrestre. À présent, laisse-moi entrevoir ta demeure céleste ».

JPEG - 604.3 ko

Le dimanche, Monseigneur Gabriel a tonsuré et ordonné lecteur de la paroisse Jean-Claude Vittot, avant de présider la liturgie, entouré du père Philippe Maillard, recteur de la paroisse, et du diacre Pierre R, rattaché également à la paroisse. Pendant le sermon, Monseigneur Gabriel a rappelé le sens de ce qu’est l’Église ; que celle-ci ne se réduit pas à son organisation en tant que société humaine, troublée par de nombreux problèmes de disputes entre personnes, y compris les évêques.

JPEG - 230.6 ko
De gauche à droite : le nouveau lecteur, le père Philippe, Monseigneur Gabriel et le diacre Pierre

« Celui qui ne perçoit plus que cet aspect de l’Église est quelqu’un qui a perdu la foi » rappelait Monseigneur Gabriel. « L’Église est avant tout la demeure et l’épouse du Christ. De même, contrairement à beaucoup d’historiens qui placent sur le même plan les principales religions monothéistes, les qualifiant de "religion du livre", monseigneur Gabriel souligna que « pour nous, les chrétiens, notre religion est avant tout et surtout incarné par une personne : le Christ lui-même. ». À l’issue de la liturgie, l’archevêque a de nouveau félicité la paroisse pour son œuvre, à la fois pour la beauté de l’Église (qui s’est notamment embellie d’une fresque depuis la dernière visite de Monseigneur Gabriel qui remonte à 2004, et au cours de laquelle il avait consacré l’église nouvellement acquise), et le travail spirituel, tant sur les célébrations liturgiques que le travail missionnaire dans la région.

La liturgie dominicale s’est poursuivie avec des agapes fraternelles, comme il est de tradition dans cette communauté, où un certain nombre de fidèles viennent de loin pour participer à la liturgie.

JPEG - 264.2 ko
Reliques de Saint Hilaire

Enfin, le dimanche après-midi, Monseigneur Gabriel, accompagné du père Philippe ainsi que de quelques paroissiens, a assisté à un office de vêpres catholiques en l’église catholique de Poitiers dédié également à Saint Hilaire, vêpres auxquelles participait l’évêque catholique de Poitiers. Cet office, auquel sont conviés à assister les membres de la paroisse orthodoxe de Poitiers, a lieu tous les ans le jour de Saint Hilaire, et donne notamment l’occasion et la possibilité aux orthodoxes d’y vénérer des reliques de Saint Hilaire.

JPEG - 673.3 ko
Intérieur de l’Église
Le mur de l’abside a été fresqué par Jean-Baptiste Garrigou en 2006.

La communauté orthodoxe Saint-Hilaire à Poitiers a commencé à se constituer au début des années 1990 autour du père Michel Evdokimov, époque où celui-ci était professeur de littérature comparée à l’université, remplacé depuis son départ à la retraite par le père Philippe Maillard qui est toujours le recteur actuel de la paroisse. Elle s’est depuis une dizaine d’année constituée en paroisse, au départ sans locaux. Les liturgies avaient lieu dans divers endroits et, à l’issue de celles-ci, il était nécessaire de tout démonter en partant. Depuis 2004, l’église a reçu le don (par l’intermédiaire de l’évêque catholique de Poitiers) d’un bâtiment qui était auparavant une chapelle catholique d’un internat. La consécration de l’Église a eu lieu en 2004 et a été faite par Monseigneur Gabriel. Les offices avaient alors lieu deux dimanche par mois. Depuis maintenant deux ans, la paroisse dispose également d’un diacre, et la célébration des offices (Vigiles le samedi soir et Liturgie le dimanche) a lieu les trois premiers dimanches de chaque mois (auxquels il faut rajouter lorsque c’est possible, les jours de fêtes ainsi que les offices de la semaine sainte). En 2005 et 2006, la paroisse a eu le projet de faire fresquer le sanctuaire de l’Église. Une peinture murale a donc été effectuée durant l’année 2006 par Jean-Baptiste Garrigou, disciple du père Zéon et responsable de l’Atelier Saint-Jean Damascène. La paroisse compte également une iconographe, Marie-Reine Hugot, ancienne élève de l’atelier Saint-Jean-Damascène et responsable de l’atelier Sainte-Théodora, qui a peint les deux principales icônes de l’iconostase (Icône du Christ à droite des portes royales, et de la Vierge à gauche), et est en train de terminer les deux autres icônes destinées à être sur l’iconostase (Icône de Saint Hilaire à droite, et Icône de la Trinité à gauche).

JPEG - 448.5 ko
fresque
Saint Basile le grand
JPEG - 449.2 ko
fresque
l’archange Gabriel
JPEG - 513.3 ko
fresque du sanctuaire
La vierge du signe, entourée des apôtres Pierre et Paul
Retour haut de page
SPIP