Décès de M Basile Evetz

(JPEG) M. Basile Evetz, lecteur et maître de chapelle à la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky, à Paris, est décédé, le 19 juin 2008, dans un accident de voiture, à l’âge de 71 ans.

Fils de M. Eugène Evetz, qui fut lui-même maître de chapelle à la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky de 1966 à 1990, M. Basile Evetz était né en Pologne avant la deuxième guerre mondiale. Il avait fui avec ses parents et le reste de sa famille l’avance de l’Armée soviétique à la fin de la guerre en passant par l’Allemagne et l’Autriche pour finalement arriver au Maroc. Il chante dans la chorale la paroisse de Casablanca (Eglise russe hors-frontières), dont le recteur était à l’époque son oncle maternel, le père Mitrophane Znosko-Borovskiï (par la suite évêque Mitrophane de Sea-Cliff, Eglise russe hors-frontières).

Installé en France après l’indépendance du Maroc, M. Basile Evetz avait chanté dans la chorale formée par son père, d’abord à la paroisse Saint-Spiridon à Rueil-Malmaison, puis à la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky à Paris. Durant plus de trente-cinq ans, il avait également été conduit à chanter dans de nombreuses églises de l’Archevêché, où il se rendait avec une partie de la chorale qui accompagnait les archevêques ou les prêtres de la cathédrale, à l’occasion des fêtes paroissiales ou d’autres événements.

Après la mort de son père en mars 1990, M. Basile Evetz avait repris la direction de la chorale de la cathédrale, charge qu’il avait assurée jusqu’à Pâques 2007, avant de prendre sa retraite dans les Pyrénées. Il assurait également la direction de la grande chorale qui donnait régulièrement des concerts et avait enregistré plusieurs disques de chant liturgique russe. Il avait été ordonné lecteur par Mgr l’Archevêque Georges d’Eudociade à la cathédrale. Il était également membre du Conseil paroissial de la cathédrale.

Tous ceux qui l’ont connu garde de lui l’image d’un homme d’une grande discrétion et d’une grande rectitude, qui avait acquis auprès de son père une grande maîtrise dans la direction chorale et qui assurait avec beaucoup d’abnégation, de zèle et de constance son travail dans l’Église, non seulement le chant, puis la direction de la chorale, lors des vigiles et Divines Liturgies des dimanches et fêtes, mais aussi les autres célébrations liturgiques - baptêmes, mariages, offices des défunts (« panikhides ») - toujours très nombreuses les samedis et dimanches à la cathédrale, ainsi que les enterrements en semaine, se rendant disponibles autant que possible, alors qu’il avait charge de famille et travail dans le civil. M. Basile Evetz était marié à Mme Marie Matveïeff qui, pendant plus de trente-cinq ans, jusqu’à sa disparition en 2005, avait toujours été présente aux côtés de son mari dans la vie, comme dans le chant choral à l’église.

À l’annonce de son décès, Mgr l’Archevêque Gabriel a écrit : « Mémoire éternelle pour ce serviteur fidèle de notre sainte Eglise. Que le Seigneur l’accueille dans Son Royaume ! ».

Les obsèques de M. Basile Evets auront lieu jeudi 26 juin à la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky (9 h Divine Liturgie, 10 h 30 office des funérailles, 13 h inhumation au cimetière de Sainte-Geneviève-des-Bois).

Retour haut de page
SPIP