Rappel à Dieu d’Olivier Clément

JPEG - 37.1 ko
Olivier Clément

Le professeur Olivier Clément, théologien et historien orthodoxe français, professeur à la retraite de l’Institut Saint-Serge, est mort à Paris, dans la soirée du 15 janvier 2009, à l’âge de 87 ans. Averti dès l’annonce de son décès, Mgr l’archevêque Gabriel a écrit : « Mémoire Eternelle ! Que le Seigneur accorde le repos dans le séjour des justes à ce fidèle serviteur et qu’il le rende digne de contempler la lumière de Vérité dans l’éternité ». Mgr Gabriel avait visité à plusieurs reprises le professeur Olivier Clément au cours de ces deux dernières années, alors que celui-ci frappé par la maladie ne pouvait déjà plus se déplacer. »

Issu d’une famille cévenole agnostique, Olivier Clément avait découvert, sous l’influence de la lecture de Nicolas Berdiaïev et de Vladimir Lossky, dont il deviendra l’élève et l’ami, la pensée des Pères chrétiens d’Orient et reçu le baptême dans l’Eglise orthodoxe, au sein de la paroisse francophone du Patriarcat de Moscou à Paris, à la fin des années 1940. Plus tard, dans les années 1960, il était devenu membre d’une paroisse de l’archevêché, la crypte de la Sainte-Trinité, auprès de la cathédrale, rue Daru, et avait rejoint le corps professoral de l’Institut Saint-Serge à la chair de théologie comparée et de théologie morale, en remplacement de son ami le professeur Paul Evdokimov. Pendant plus de trente-cinq ans, il assura son enseignement à l’Institut de théologie Saint-Serge, tout en donnant des cours d’histoire en classes préparatoires au lycée Louis-le-Grand à Paris.

Docteur honoris causa de l’université de Louvain-la-Neuve (Belgique), de la faculté de théologie orthodoxe de Bucarest (Roumanie) et de l’université du Sacré-Cœur du Connecticut (Etats-Unis), il donnera également des cours à l’Institut supérieur d’études œcuméniques, à l’Ecole cathédrale de Paris et au Centre Sèvres.

En marge de son activité d’enseignement, Olivier Clément a été particulièrement engagé dans la vie et le témoignage de l’Église orthodoxe en France. Consulteur du Comité interépiscopal orthodoxe de France de 1967 à 1997, il a été membre du comité mixte de dialogue théologique catholique-orthodoxe et des rencontres bilatérales orthodoxes-protestants. Il a aussi inspiré les travaux de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale depuis sa fondation au début des années 1960. Il était l’auteur de très nombreux livres et études sur la théologie, l’histoire et la spiritualité orthodoxe, écrits en langue française et traduits dans de nombreuses langues européennes.


Les funerailles d’Olivier Clément auront lieu mardi 20 janvier à 11h30, en l’église Saint Serge.

Retour haut de page
SPIP